Degrés Maçonniques

Publié le par Socrates Philalethe

20° : Chevalier du Temple

 

Ce degré est transmis depuis l'origine moderne de la Tradition Templière par J. B. Willermoz, en filiation authentique et à ce titre peut être transmis aux membres désireux d'épouser une voie Christique. Il provient de trois sources distinctes:
- Manuscrit de 1778 qui était la propriété de Lagrèze, transmis à R. Ambelain

- Manuscrit rituellique de C. Savoire Grand Prieur des Gaules (1945)

- Rituel du Grand Prieuré d'Helvétie (1913) identique à celui original de 1778

Ce degré qui émane de la Stricte Observance Templière se caractérise par une recherche particulière dans l'univers de l'écossisme et fait référence à des notions de Bienfaisance.

Il est en outre un degré qui peut être qualifié de multiple puisque se divisant lui même en trois initiations distinctes qui sont l'Ordre de Saint-André, le Noviciat et la Chevalerie sainte (C.B.C.S.). Il ouvre également à la Profession et à la Grande Profession pour ceux dont les mérites sont reconnus. Cette démarche Initiatique se déroule sur plusieurs années ( 5 ) et ne reste accessible qu'à ceux qui sont déjà titulaires de la Chevalerie Rose + Croix. Le passé S\G\M\I\et Grand Hièrophante Georges Lagrèze ( C.B.C.S., 33ème du G.O.D.F., 33ème de la G.L.D.F., Profès, Grand Profès, " Eques a Rosae Caritatis ", Grand Maître des Elus-Cohens ), pensait et écrivait que la voie de l'Ordre du Temple telle que l'a réveillée J.B. Willermoz constituait un des plus surs moyens de transition entre l'état d'homme et la notion de Principe .

Commenter cet article