Johannès Augustinus Pantheus ()

Publié le par Socrates Philalethe

Néanmoins, sa doctrine reste éditée encore en 1518, à Venise, sous la signature d’un autre prêtre vénitien :  Ce dernier, prêtre et alchimiste vénitien, publia « Ars transmutationis metallicae  » ou l’art de la transmutation des métaux (1518), qui souligne l’aspect théurgique de l’alchimie, avec l’aval expresse du pape Léon X Médicis et du Conseil des Dix de Venise (alors que ce dernier avait interdit la pratique de l'alchimie dès 1488). Son second livre  « Voarchadumia contra Alchimiam » (1530 – Archimie contre Alchimie), présente l'Archimie, qui est de l’alchimie « kabbalistique » (importance de la théurgie et des phonèmes) l’alchimie classique n’étant selon lui capable que de créer des objets dorés en surface ; il présente également des « langages secrets » tel le Transitus (d’Agrippa), et l’Enochien (différent de celui de Dee dans les glyphes, mais similaire en terme de syntaxe). Ces textes seront réimprimés en 1550 à Paris, puis dans une édition annotée par John Dee, puis enfin intégrés dans le Theatrum Chemicum de Elias Ashmole.

Publié dans XVIe Siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article