Les Amis du Désert - Alexandre Dumège

Publié le par Socrates Philalethe

 

Les Amis du désert 

C'est dans ce climat, marqué par une Égypte souvent idéalisée, 

que naissent plusieurs groupes initiatiques égyptianisants. Le 

premier reste mystérieux, il s'agit de l'ordre des Sophisiens 

(1801), qui n'est guère évoqué que par Ragon. 

  

Celui qui nous 

intéresse davantage est celui qui naît à Toulouse sous l'impulsion 

ALEXANDRE DUMEGE (1780-1862), un archéologue qui fonda la 

Société Archéologique du Midi (nous reviendrons plus tard sur 

cette société lorsque nous évoquerons la mouvance rosicrucienne 

de Toulouse de la fin du XIXe siècle). Ce franc-maçon titulaire du 

grade de Rose-Croix crée en 1806 Les Amis du Désert. Il installe 

sa loge-mère, la Souveraine Pyramide, à Toulouse (23). Selon le 

projet de son fondateur, la loge devait avoir la forme d'une 

pyramide, la porte gardée par deux sphinx. Elle devait comporter 

un autel dédié à " Dieu Humanité-Vérité ", dressé devant des 

représentations d'Isis et d'Osiris. De même, les murs devaient être 

décorés avec des hiéroglyphes recopiés d'après des gravures 

d'anciens monuments égyptiens. Les costumes des membres de 

l'ordre devaient être dans le style de l'Égypte. On ignore si ce 

projet fut réalisé, car cet ordre semble avoir eu une existence 

éphémère. Outre Toulouse, il compta des " pyramides " à 

Montauban et à Auch. Il n'est pas impossible cependant qu'il ait 

connu une modeste survivance pendant quelques années. Un peu 

plus tard, en 1822, d'autres toulousains, le colonel Louis- 

Emmanuel Dupuy et le conservateur des archives de la Haute- 

Garonne, Jean-Raymond Cardes, semblent se placer dans la 

continuité de ce projet égyptien en créant une loge du rite de 

Misraïm. 

  

Commenter cet article