Pietro Pomponazzi (1462-1525)

Publié le par Socrates Philalethe

Pietro Pomponazzi (1462-1525) - 

 

Il fut un philosophe et alchimiste italien. En 1487, reçu docteur en médecine, il est nommé professeur de philosophie naturelle à Padoue où il privilégie la physique d’Aristote face aux avéroïstes représentés par Alessandro Achilini (dit le second Aristote, un des premiers à opérer des dissections de corps humains et pionnier en anatomie) qui favorise Averroès . Il est le mentor de G. Contarini. La guerre de la ligue de Cambrai l’oblige à s’exiler à Bologne vers 1511 où il va dévelloper sa philosophie. Il affirme que les miracles sont le fait de la nature dont les mécanismes sont mal connus (magnétisme…) se faisant ainsi un des précurseurs du matérialisme. Les Causes des merveilles de la nature ou les Enchantements ne fut publié que trente ans après sa mort, par les soins de Guglielmo Gratarolo. Il soutient également qu’Aristote affirme la mortalité de l’âme en contradiction avec le credo ce qui vaut à son Traité de l'immortalité de l'âme d’être brûlé en place publique par les inquisiteurs à Venise et de faire partie du nombre des ouvrages proscrits par le Concile de Trente. Il bénéficie de la protection du cardinal Pietro Bembo auprès de Léon X. Le livre est soumis à l'Inquisition et est publié de nouveau avec les corrections qu'elle avait indiquées. Les Causes des merveilles de la nature ou les Enchantements ne fut publié que trente ans après sa mort, par les soins de Guglielmo Gratarolo. Il meurt en 1524 ou 1525 à Bologne, mais Ercole de Gonzague (fils de François II de Mantoue), un de ses élèves, fit transporter sa dépouille dans l'église Saint-François à Mantoue.

 

 

 

Publié dans XVIe Siècle

Commenter cet article